Le festival Shoton remonte au 11ème siècle. Il fut d'abord uniquement un temps fort religieux jusqu'au 17ème siècle. Le 5ème Dalaï Lama fit alors entrer l'opéra tibétain dans le festival, en créant ainsi un événement national. Devenu le plus grand et plus mystérieux festival sur le toit du monde, le festival Shoton est la démonstration typique des traditions du peuple tibétain, sa culture et sa grande piété. Des voyageurs du monde entier, pressés de découvrir plus que les lacs turquoises et les monts enneigés de cette terre interdite, viennent chaque année au Tibet à cette époque.

Le festival est principalement constitué en trois parties : La présentation de l'image du Grand Bouddha, le spectacle d'opéra tibétain, et les courses de chevaux et de yacks, qui représentent à eux trois le meilleur de la culture et des traditions tibétaines.

Le festival Shoton a été inscrit en 2006 sur la liste de l'héritage culturel intangible de la Chine par le conseil d'état.